RECHERCHER

Rechercher dans ce Blog

mardi 21 avril 2015

Une chasse pas si vieille ?




C'est ce que réaffirme Jaques Mandorola pour la deuxième fois.

En effet hier sur RTL dans "La curiosité est un vilain défaut" (26,54 mn à 29,05 mn) =


Jaques Mandorla RTL


Ce n'est pas la première fois que Jaques Mandorla affirme que pendant la réalisation d'un livre en 1989 (L'efficacité en marketing direct, la vente par la persuasion, sorti en 1991) il avait parlé d'une chasse au trésor à Max dans le style de Masquerade.


Dans la revue Euro  & collections en octobre 2009, Jaques Mandorla avait fait un reportage sur Max Valentin (page 64 à 68 ), extraits :

 
 
 

 
 

Selon Jaques Mandorla, c'est bien inspiré de Masquerade, la chasse Anglaise, qu'il a eu l'idée de faire une chasse au trésor similaire en France et en a parlé avec Max mais "quelques mois" plus tard Max Valentin l'appel et il lui annonce qu'il a lancé "Sur la trace de la chouette d'or"
 
 
Un petit coup d'œil sur les Madits pour confirmer :
 
QUESTION No 28 DU 1997-11-10

TITRE: GANDALF
BONJOUR MAX. JE SUIS TOUJOURS AUSSI A SE C ALORS JE PASSAIS POUR VOIR SI CELA AVA NCE UN PEU. UNE PETITE QUESTION ANECDOTI QUE : J'AI CRU VOIR AU-MOINS 3 HOMAGES A KIT WILLIAMS DANS LA CHOUETTE, EST-CE Q U'IL Y EN A AUTANT OU EST-CE QUE JE FAIS DES IDEES ?

LES ENIGMES DE LA CHOUETTE ONT ETE CONCUES PLUSIEURS MOIS AVANT LA SORTIE DU LIVRE DE KIT WILLIAMS. SI VOUS Y TROU VEZ DES POINTS COMMUNS (CE QUE JE NE CON FIRME NI N'INFIRME), C'EST PURE COINCI- DENCE. COMME EST PURE COINCIDENCE UNE CHASSE QUI VIENT D'ETRE LANCEE EN GB, ET QUI PRESENTE DE TROUBLANTES SIMILITUDESAVEC LA CHOUETTE. AMITIES -- MAX
 

 
 
EDIT Kaspius : 
 
 
 
Image
 

vendredi 3 avril 2015

Précision de Max sur les Madits :

Précision de l'auteur sur ses réponses sur le 3615 Maxval :


QUESTION No 44 DU 1995-07-25

TITRE: EXEGESE
LE CHERCHEUR DONT VOUS NE COMPRENEZ PAS LA QUESTION VOUS PROPOSE UNE PHRASE: "la solution SE CACHE SURUN NAVIRE" ET VOUS DEMANDE CE QUI EST LE PLUS LOGIQUE - SUBSTITUER A la solution "UNE CHAISE" OU "UN HOMME" SACHANT QUE, SELON LUI, SEUL UN ETRE HUMAIN PEUT SE CACHER.

CERTES, MAIS QUE VOULEZ-VOUS QUE JE FAS- SE DE CETTE PHRASE ? IL ME LA "PROPOSE", MAIS JE N'EN AI PAS L'USAGE. MERCI QUAND MEME. DE TOUTES FACONS, ELLE N'APPELLE DE MA PART AUCUN COMMENTAIRE, PUISQU'EL- LE N'A RIEN A VOIR AVEC LE JEU. (CAR SI ELLE AVAIT LA MOINDRE RELATION AVEC LE JEU, SES SOLUTIONS OU LES METHODES DEDECRYPTAGE, JE SUIS SUR QUE CE CHERCHEUR NE ME L'AURAIT PAS PROPOSEE SACHANT QUE JE N'AURAIS PAS PU REPONDRE !) AMITIES -- MAX

Précision sans équivoque :

(CAR SI ELLE AVAIT LA MOINDRE RELATION AVEC LE JEU, SES SOLUTIONS OU LES METHODES DEDECRYPTAGE, JE SUIS SUR QUE CE CHERCHEUR NE ME L'AURAIT PAS PROPOSEE SACHANT QUE JE N'AURAIS PAS PU REPONDRE!) AMITIES--MAX 



Précision aussi dans la deuxième édition du livre page 21 :


Zoom sur le deuxième point :




Difficile pour Max d'être plus clair sur ce sujet, pour cet article, juste une précision de ma part pour le X ième commentaire anonyme modéré sur ma façon de voir les réponses de Max dans les Madits.

Pour moi, bien sûr que ses réponses sont fausses (sur les phrases décryptées des énigmes par exemple ou sur les sentinelles notamment) mais Max ne l'a jamais caché et c'est bien écrit en toute lettre dans le livre et dans certains Madits.

Je dit "Max a menti" pour vous faire comprendre ma vision (et celle des chercheurs aveuglés par les Madits) ce qui ne m'empêche pas d'avoir de l'admiration pour Max et son travail sur cette chasse maintenant mythique...


Il n'y a qu'une seule façon de trouver la contremarque, c'est de décrypter les énigmes mais certainement pas en interprétant les Madits.







Image





jeudi 2 avril 2015

CHASSE PARIS MATCH RÉGION 3


Une des chasses Paris Match de 1997, région 3 dont la contremarque était une plaque avec écrit Paris Match dessus (image ci-dessus)

 
 
 
Carte des chasse Paris Match,  ci-dessus, la photo de la région 3 trouvé dès la première semaine du jeu en seulement 26 heures !
 
 

Photo du spot parue dans Paris Match
lors du lancement des les énigmes

SOLUTION DE LA CHASSE   RÉGION 3 :

 
 
ÉTAPE  1
 
Dès que l’on évoque le département où se cache le trésor n ° 3, on imagine des ballons bleus.
 
Il s'agissait des Vosges. Les sommets du massif vosgien sont appelés <<ballons>> à cause de leur forme arrondie due à l'érosion. On parle de "ligne bleue des Vosges" à cause de la couleur que prennent les forêts vosgiennes vue dans le lointain et se découpant dans le ciel.
 
 
 
INDICE  SUPPLÉMENTAIRE  ÉTAPE  1 ( Aucun indice n'a été publié dans Paris Match ).
 
Jules Ferry désirait reposer face à elle.

Jules Ferry (1832-1893) a écrit : " Je désire reposer [...] en face de cette ligne bleue des Vosges d'où monte jusqu'à mon cœur fidèle la plainte des vaincus." 

ÉTAPE  2
 
Les hommes qui, au XIXème siècle, firent la renommée de cette ville dans toutes les provinces françaises, n’en étaient pas eux-mêmes originaires.

Ces hommes étaient les habitants de Chamagne, colporteurs qui, au 19ème siècle, parcouraient les campagnes de France au printemps et en automne pour vendre les images d’Épinal, appelées à l’origine « Feuilles des Saints ». On peut s’étonner que les habitants de Chamagne se soient spécialisés dans ce commerce, plutôt que les Spinaliens eux-mêmes, puisque ces vignettes étaient imprimées à Épinal et dans sa région proche. On n’en connaît pas vraiment la raison.

 
INDICES  SUPPLÉMENTAIRES  ÉTAPE  2
 
Mais ils n’allaient ni en Bretagne ni en Alsace...

Ces colporteurs parvenaient à vendre leurs images partout en France, sauf en Bretagne et en Alsace. Ils évitaient donc ces deux régions.
 
Jean-Charles se doutait-il que ses œuvres entreraient un jour dans le langage courant pour signifier la simplification et le manque de nuance ?

Il s’agit de Jean-Charles Pellerin qui avaient fondé au 18ème siècle la fameuse société qui porte son nom, et qui est vraiment à l’origine du succès des images d’Épinal. L’expression « C’est une image d’Épinal » est entrée dans le langage courant pour désigner un poncif, un cliché, ou une description dépourvue de toute nuance.
 
Les chamagnons, pèlerins de ce Pellerin-là, ont fait plus pour populariser les campagnes de Napoléon que l’empereur lui-même !

Les colporteurs de Chamagne étaient appelés des « chamagnons ». Grâce à eux, ce mot est devenu un nom commun. Parmi les images qu’ils vendaient, figuraient en bonne place celles qui retraçaient l’épopée napoléonienne.


ÉTAPE  3
 
Cette fête au village est la preuve que tous les chemins mènent à Rome.

Un natif de Chamagne est mondialement célèbre : Claude Gellée dit « Le Lorrain » (1600- 1682). Le Lorrain, fils de paysan, pratiquement illettré, est parti à Rome et y a connu la gloire et la consécration pour des œuvres majeures, qui se trouvent dans les plus grands musées du monde. Parmi celles-ci, La fête villageoise (1639). Le toucher particulier du Lorrain et son travail sur les rendus de la lumière ont fait qu’ils est considéré aujourd’hui comme un précurseur des impressionnistes.
 
INDICES  SUPPLÉMENTAIRES  ÉTAPE  3
 
Comme les colporteurs des Feuilles des Saints, il est parti de là. Va donc y jeter un coup d’œil...

Comme les chamagnons, Le Lorrain était originaire de Chamagne, où sa maison natale porte une plaque. Il fallait relever l’inscription qui figure sur cette plaque.
 
Son ami disait : « Les couleurs dans la peinture sont comme des leurres qui persuadent les yeux, comme la beauté des vers dans la poésie. »

Encore une confirmation du Lorrain. L’auteur de cette phrase est son meilleur ami, le peintre Nicolas Poussin (1594-1665).
 
Il en est parti, y est revenu, en est reparti et n’y est plus jamais retourné.

Le Lorrain a quitté Chamagne pour Fribourg-en-Brisgau, puis est il parti pour Naples et Rome. En 1625, il est revenu à Chamagne et a travaillé à Nancy, pour finalement repartir définitivement à Rome en 1627. C'est là qu’il est mort en 1682.


 
ÉTAPE  4
 
Même les plus grands destins ne se résument qu’à deux dates sur un état civil.

Cette énigme devait inciter les participants à se renseigner sur la date de naissance et de mort du Lorrain, constatant que la plaque portée sur sa maison natale était dépourvue de ces précisions. Cette plaque —dont il fallait néanmoins relever le texte— dit : Ici est né le peintre Claude Gelée dit « Le Lorrain » XVIIème siècle.

                                  
                                                                (Photo perso.)
 

INDICE  SUPPLÉMENTAIRE  ÉTAPE  4
 
Comme tu peux le constater, il manque 18 ans.

Né en 1600 et mort en 1682, il manque en effet 18 ans pour faire un siècle complet. C’était une confirmation indirecte qu’il s’agissait bien du Lorrain, et que ces deux dates étaient importantes pour la suite du jeu.


ÉTAPE  5
 
20 22 30 1 6 1 36 14 7 8 26 4 5 52 H 31 F F 16 4 49 Q 21 50 2 36 47 11 36 49 54 7 32 5 36 14 20 41 7 12 51 30 4 14 39 40 49 5 39 7 52 4 54 15 F 39 31 5 22 29 47 8 47 48 11 36 21 16 27 29 5 22 23 21 42 22 4 38 41 1 54 37 49 18 H 50 F F 38 54 5 22 4 33 20 41 14 51 54 22 34 5 39 47 36 16 6 16 17 32 16 39 41 18 H 54 52 12 53 20 22 21 32 36 6 39 53 11 16 12 52 54 30 29 14 6 11 21 31 49 2 H 4 16 52 H 28 9 20 43 31 23 38 24 25 8 41 F 36 16 51 32 22 34 32 12 16 41 17 49. Le résultat est le nombre de mètres qui te séparent du trésor, vers l’est.

Ce pavé de chiffres et de lettres se décodait à l’aide de l’inscription trouvée sur la plaque de la maison natale du Lorrain (Ici est né le peintre Claude Gelée dit « Le Lorrain » XVIIème siècle). En attribuant la valeur 1 au I, 2 au C, 3 au I, etc. et en remplaçant les signes de l’énigme par les lettres correspondantes, on obtenait la phrase suivante :

« Additionne les chiffres qui composent son année de naissance et fais de même pour les deux derniers chiffres de l’année de sa mort. Retranche cela du total précédent. Puis cherche la Vierge en forêt de Ternes. »

Le Lorrain est né en 1600. 1 + 6 = 7. Il est mort en 1682. Il fallait prendre les deux derniers chiffres de l’année, et les additionner également : 8 + 2 = 10.

En retranchant 10 de 7, on obtenait « - 3 » (valeur négative). 
En forêt de Ternes, à l’est de Chamagne, se trouve un petit monument dédié à la Vierge. Le trésor Paris-Match était enterré à 3 mètres du pied de ce monument, « en direction de l’est », semble dire l’énigme.

Toutefois, comme la valeur obtenue était négative, il fallait bien sûr creuser vers l’ouest.

Photo de la zone et de l'emplacement du spot en mars 2015,
près de 18 ans après la découverte de la contremarque Paris Match !


Photo parue dans Paris Match pour les solutions

 
INDICE  SUPPLÉMENTAIRE  ÉTAPE  5
 
Un peu plus à l’est !...

Cet indice signifiait que la forêt de Ternes est à l’est de Chamagne.
 
Trésor découvert par Meteor en seulement 26 heures.



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je me suis donc rendu sur place pour observer la difficulté de la localisation du spot final :



Passage obligé à Chamagne, pour trouver la plaque de la maison natale du peintre "Le Lorrain", sans difficulté, elle est bien indiquée :




Même la carte IGN le mentionne :






Ensuite direction la forêt Domaniale de Ternes entre Damas aux Bois et Charmes, sur la D9 :



Puis s'arrêter à la tranchée de la Vierge :








Heu oui, au fait c'est à pied ! :




Suivre le chemin jusqu'au prochain croisement :









Puis atteindre le panneau " La Vierge " :




Pour voir enfin :





Le monument vue de face :


                                                           (Détail du monument)




L'emplacement de la contremarque se situe juste derrière, en direction de l'ouest.

Le spot, 3 mètres vers l'ouest :




La seule difficulté à mon sens est le choix de la carte :

En effet avec une carte IGN 1/100 000 le monument de la vierge est un "V" :



Sur une carte IGN 1/25 000 plus de doute :






Conclusion :

Localisation sur place très facile.

Autres chasses Paris Match :

| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 1 | CHASSE PARIS MATCH RÉGION 2 |
| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 4 | CHASSE PARIS MATCH RÉGION 5 |
| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 6 |




Image